PRIX MINO ADAMI 2011

L’Association Artistique de l’Adami,

dont l’action consiste à mettre en lumière les interprètes dans tous les secteurs artistiques,

apporte aux artistes primés une aide à la tournée dans les 9 festivals partenaires qui se sont engagés à programmer ces artistes

Hervé Suhubiette

Grand Prix,

Patrice Kalla

Prix de la découverte,

en tournée dans les festivals partenaires et à Paris, au Festival MINO en novembre 2011

=> COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Grand Prix

Mino Adami 2011


Hervé Suhubiette

pour le spectacle « Tremblements de tête »

Chansons et histoires de tempêtes pour voix, claviers, trombone, guitare électrique, accordina, marimboula, percussions, chœurs, univers sonores, images, cartons, miroir, parapluie, chevaux, zèbres…

http://www.myspace.com/hervesuhubiette

Hervé Suhubiette participe aux festivals suivants:


• Tintinabule (Seine et Marne - 77) 13 mars 2011
• Petits et Grands (Nantes - 44) 13 avril 2011
• Alors Chante ! (Montauban - 82) 30 mai 2011
• Festi’Val-de-Marne (94) 14 et 15 octobre 2011
• MIno (Paris) 7 novembre 2011 - Espace Cardin

 


TREMBLEMENTS DE TETE
C’est aussi le titre du livre-CD (Didier-Jeunesse) qui a obtenu le grand prix Académie Charles CROS 2010

Le spectacle :

Hervé Suhubiette, chant, flute à bec
Philippe Yvron, claviers, piano
Alain Demeurs, trombone, guitare électrique, accordéon, marimbula
Marc Fauroux, mise en scène
Bruno Wagner, créations images, photos et vidéos
Hervé Suhubiette, textes, musiques, chansons

Extraits : http://www.hervesuhubiette.com/tdt.html


Chansons et histoires de tempêtes pour voix, claviers, trombone, guitare électrique, accordina, marimboula, percussions, chœurs, univers sonores, images, cartons, miroir, parapluie, chevaux, zèbres…

C’est une expédition, une invitation à un voyage au centre de la tête. Et il s’en passe dans la tête de ce chanteur là : des émotions, des plaisirs, des souvenirs, des désirs, des rêves, des peurs, des révoltes, des fragilités et bien souvent … beaucoup de désordre ! Ça peut se raconter ça à des enfants ?

Il a un petit vélo dans la tête, Hervé.
Alors j’ai fait monter sur scène un vrai vélo. Il est noir sombre avec sur le guidon de vraies petites percussions colorées, des klaxons, des timbres qui sonnent quand il est joyeux et qui alarment quand ça va mal. Tout simplement parce qu’Hervé il est comme vous, comme moi, dans sa tête ça roule, ça roule, ça déraille, ça bloque, ça énerve, ça repart, ça accélère. Comme à la fête foraine ! On joue, on gagne on perd. On rejoue pour gagner encore. Et les images arrivent quand on pédale. Ce vélo, c’est un cinémascope ! On voit défiler des photos, des portraits. Des grognons, des boudeurs, des radieux, des réjouis. C’est qui ? C’est moi ? Sur scène ça déménage, ça range, ça recherche des petits trucs du bonheur, de l’amour et même un p’tit miroir qui dit, quoi tiens au fait ? Miroir mon beau miroir ?
Sur scène les tempêtes prennent l’allure de déménagements. Des cartons remplis de broutilles précieuses et dérisoires. Des trucs auxquels on s’attache et qui s’attachent à nous. Qui nous racontent aussi. Ces objets organisent un théâtre d’images et de sons qui brinqueballent au dessus de nos têtes. Le pianiste campe ses deux claviers côté jardin et le tromboniste passe tour à tour d’une guitare électrique à un accordina et un marimboula.
Hervé est un interprète énergique qui sait faire partager ses émotions, ses interrogations avec force et hardiesse. Suivez-le, au centre du monde. De son monde !
Marc Fauroux – Metteur en scène

 

Hervé Suhubiette, chanteur, auteur, compositeur

L’éclectisme musical d’Hervé Suhubiette l'amène à se produire seul ou au sein de divers ensembles, allant de la chanson pour le jeune public à la chanson pour les adultes en passant par le chant choral et la musique contemporaine (Chœur de chambre Les éléments, Victoires de la musique 2006). Il est compositeur pour chœurs, musiques de scènes : La tempête et Le grand manège des petits riens (contes musicaux pour chœurs d’enfants et orchestre, commandes de l’orchestre de Pau Pays de Béarn), Le roi des corbeaux (conte musical pour chœur de jeunes et orchestre), L’augmentation (partition musicale sur le texte de Georges Perec, mis en scène par Jacques Nichet au Théâtre National de Toulouse).
Il est également directeur artistique et pédagogique de l'association Voix Express (animation, formation, diffusion autour de la voix et de la chanson) et du festival Détours de chant ! à Toulouse où il est à l'initiative de soirées spectacles autour d'artistes invités (Fêtes à Anne Sylvestre, Allain Leprest, Gilbert Laffaille, Michèle Bernard, Romain Didier …) .
Il est actuellement en tournée avec «Récréations Nougaro » où il partage la scène avec le groupe Pulcinella et avec « Tremblements de tête », sa nouvelle création jeune public.

 
 

Prix de la découverte

Mino Adami 2011

Patrice Kalla


pour le spectacle « Conte & Soul »


Contes traditionnels revisités à la sauce urbaine : hip hop, soul, slam

http://www.myspace.com/contesoul

Patrice Kalla participe aux festivals suivants :


• Puy de Mômes (Cournon - 63) 28 avril 2011
• Festi’Coccinelle (Aix en Othe - 10) 12 et 13 juillet 2011
• KidZIC (Louvain la Neuve – Belgique) 27 août 2011
• Mino (Paris) 12 novembre 2011 - Centre Wallonie-Bruxelles
• Momix (68) 2 février 2012

 

 

 

CONTE & SOUL

Contes afro-urbains

Le spectacle :

Patrice Kalla, contes,chants
Remi Mercier, claviers
Mathieu Picard, basse
Gregory Jouandon, batterie
Patrice Kalla, Grégory Jouandon et Paul Pons, t extes, musiques, contes

Extraits : http://www.myspace.com/contesoul

Du chant, du conte, du slam, du jazz, du funk, du hip-hop…
Et, en plus, l’âme des ancêtres et le bruissement du monde d’ici et de là-bas.

Dans «Conte & Soul» différentes âmes se croisent : celle du grand-père qui «se regarde dans le silence du monde», de «la petite fille noire comme un œil fermé qui marche vers sa propre histoire» ou de «la main qui avait cinq amis».
Dialoguant avec son trio de musiciens résolument ancrés dans le jazz-soul, Patrice Kalla actualise les histoires de ses ancêtres, remplaçant l’arbre à palabres par les quais de Saône à Lyon, le chef de tribu par un maire aux faux airs de Napoléon…
Il associe ici pour la première fois ses deux modes d’expression privilégiés : le conte, pour « retrouver une transmission, notamment familiale, et une certaine sagesse », et le chant enraciné dans les musiques afro-américaines. La parole y tient une part essentielle, mais irriguée, bousculée, portée par un groove irrésistible et très actuel, introduction idéale à la richesse des musiques urbaines de notre temps.
Une forme de conte innovante : équilibre très subtil entre parole et musique, entre rythme et silence, culture traditionnelle et décor urbain.

Patrice Kalla, conteur, chanteur, musicien, griot urbain

Musicien, chanteur, black music, chanson française : Patrice Kalla se plaît à mélanger les genres musicaux influencés par ce bouillon culturel qui l’habite, comme une araignée qui tisserait sa toile entre plusieurs continents. «Pour élever un enfant, il faut toujours un village», Patrice grandit au fil des rencontres artistiques, pour n’en citer que certaines : André Bonhomme, Paul Pons, Louis Cesar Ewande...
Il commence la musique à 13 ans en composant des mélodies soul, rap sur son clavier, inspiré par des artistes comme A tribe called quest, Public ennemy, Gang star rap, Omar, James brown, etc…
Son père est camerounais et le berce avec la musique africaine, le makossa, l’afrobeat, qui donneront au fil du temps une couleur particulière à sa musique.
En 1996, il rencontre Louis César Ewandé et apprend la percussion d’Afrique de l’ouest : dun nun, djembé cloche, style malinké, polyrythmies complexes et anciennes.
En 2000, il intègre le groupe Boulfalé, musique traditionnelle d’Afrique de l’ouest qui deviendra Dolo ; Il y apportera son style hip hop et ragga.
En 2001, il enregistre son premier album « Eboumbo Martin » bouillon culturel sorti sous le label «Cri des arts», subtil mélange jazz, afro, blues, rap joués avec des instruments traditionnels.
En 2003, il intègre le groupe Sauce funky gombo qui deviendra en 2005 E brothers.
En 2005, il enregistre l’album « Nigga » dont il écrit les textes en français et en anglais.
A cela s’ajoute des rencontres d’artistes à travers le monde, Sénégal, Cameroun, Etats- unis, Portugal, Italie, Laos, Cambodge...
Parallèlement Patrice Kalla est conteur et raconte des histoires sous l’arbre à palabre du monde.
Pour lui, les contes sont une manière de retrouver une partie de son histoire qu’est l’Afrique, de redécouvrir la transmission, notamment familiale, et une certaine sagesse, par le biais de la petite phrase simple mais qui donne à réfléchir. Depuis 1997 il parcourt la France et la francophonie avec ses contes traditionnels.
En 2009, il finit d’écrire son spectacle « Conte & Soul » en collaboration avec Grégory Jouandon pour l’aide à l’arrangement musical et Paul Pons pour l’écriture.

PRIX MINO ADAMI 2012

Appel à candidatures du 1/06/2011 au 15/09/2011sur le site de l'Adami : lien =>

Les deux candidats sélectionnés seront annoncés lors du Festival MINO en novembre 2011.

 

FESTIVAL MINO 2011

 

du 5 au 12 novembre

9ème édition

- du samedi 5 au mardi 8 novembre à l'Espace Cardin

- du mercredi 9 au samedi 12 novembre au Centre Wallonie-Bruxelles

www.mino.fr / contact presse : Pauline BEEKANDT PBEEKANDT@lesjmf.org

 
 
Brigitte Berthelot - b-berthelot@wanadoo.fr - Tél : 01 46 26 32 06